Nationale Suisse à St Cergue

Le week end du 25 et 26 juin, le club de course d’orientation du CERN de Genève organisait deux courses Nationale Suisse, sur les crêtes du Jura à St Cergue .

20160625_131233

Je donne un coup de main à l’organisation pour la course de samedi, une moyenne distance à La Givrine (sur la carte de championnat du monde de CO en Suisse).

20160625_131041

Le vendredi 16h, rendez vous pour poser les postes (piquets et toiles). Samedi matin, poste des boitiers et contrôle de la zone du copain en activant les boitiers de 8h à 10h. La veille il a plut avec des orages, on rentre trempés. La course commence à 12h. petite pose et à 12h, on retourne sur la zone pour la sécurité. je prend des photos et vers 14h, la pluie arrive. Trempé acte 2. 17h30 on débalise sous la pluie; mouillé acte 3. 18h30  je descends au centre de course me réchauffer et manger un plat de pâtes avant de rentrer à la maison. Le terrain de la moyenne distance était difficile : végétation basse qui recouvre des branches au sol et terrain complexe.

20160625_164406

Dimanche: fatigué de la veille (humidité et froid), je pars à 11h54 pour 6.7 km et 240 m de dénivelé. Ma montre GPS indique: 8.36 km et +378 m et Fc moy de 157 (max 172). Christophe V a tracé. Un beau parcours avec de jolis choix d’itinéraire. Dès le départ, je n’ai pas de jambes ! mauvaises sensations, j’ai l’impression de ne pas avancer et d’être fatigué. 2 erreurs. En sortant du poste 5, je vais un 180° et pars dans la mauvaise direction (2′ de perdu). Deuxième erreur au poste 7, je tombe sur la falaise à coté. Une course ou il fallait un gros physique. Le premier gagne en 55′ (Kornel Ulrich) ! Je suis en 1h12 (32e) . Andreas en 1h18.

20160625_134251

20160625_132625

carte avec ma trace

nationale stcergue26juin2016

nationale stcergue26juin2016

JUKOLA 2016

LAPPE- JUKOLA 2016

Le plus grand relais de course d’orientation du monde en Finlande :17 558 coureurs et 3104 équipes!

Un relais femmes par équipe de 4 et un relais homme par équipe de 7.

Avec le club d’Annecy, nous avions une équipe homme, avec dans l’ordre du relais : Edouardo, Pierrick, Baptiste, Dominique, Pierre, Bruno et Yvan.

2016-06-17 10.47.47

Toutes les infos sur le site officiel www.jukola.com/2016/

Départ de la course https://youtu.be/HldTje4Ousk et https://youtu.be/qis16Dl-6JU

2016-06-17 15.47.48

Départ jeudi de Genève et arrivée à Helsinki. On loue une voiture à l’arrivée et direction notre location pour jeudi  et vendredi. Un chalet à 2h30 de route d’Helsinki direction la Russie. Finlande oblige, on finit sur les fameuses pistes en terre digne du rallye des milles lacs. Un chalet au bord d’un lac dans la forêt et avec les moustiques.

2016-06-17 08.42.17

vendredi matin, on se rend au centre de course , on enregistre notre équipe et on visite avant la foule le site de course; on achète des cartes pour l’entrainement (7 euros la carte !). Un entrainement avant midi sur une carte, une pose sandwiches et un deuxième entrainement sur une autre carte. On prend des repères, on essaye de comprendre la cartographie, notamment les différents types de marais. Les marais les moins humides (trait bleu discontinu sur la carte) et les plus nombreux ne sont pas faciles à voir sur le terrain; les limites ne sont pas nettes et on sent juste que le sol est plus mou..vigilance ! Un vrai plaisir de s’orienter sur les sommets avec une forêt peu dense et des affleurements de granite (?) recouverts de mousse (lichen ?). Un seul problème dès que l’on s’arrête, les moustiques arrivent en masse.

2016-06-17 08.43.05

On rentre au chalet et baignade dans le lac (eau à 19°). repas et un petit jeu de société (time up ?). Un bon moment avec les copains.

2016-06-17 15.53.05

Samedi: le matin , entrainement sur une carte proche du chalet . Une belle carte. J’ai fait 35 – 36 – 37 – 41 – 42 – 43 – 44 – 45 – 42 – 39 – 38 -37 – 36 – 35 avec un beau poste à poste 37 à 41 (une faute) et 42 à 39 (sans fautes).

entrainementJukola2016

On rentre manger un plat de pâtes au chalet, sieste et on quitte définitivement notre nid pour LA COURSE. On arrive sur le lieu de course et les premières équipes filles sont arrivées (17h). Temps exécrable : vent et pluie forte. On gare la voiture à 2 km du lieu de notre camping lui même à 2 km du centre de course. On marche avec nos bagages sous la pluie, on monte les tentes sous la pluie, on marche sous la pluie et on arrive au centre de course un peu refroidi ! Le Finlandais est équipé : botte , ciré Coten comme les Bretons, les enfants jouent dans les flaques … Au bout d’un moment (nous sommes mal équipés et on prend froid), on décide de rentrer à la voiture. Seul Bruno dormira dans la tente.

2016-06-17 10.41.21

23 h : le départ! Edouardo notre premier relayeur part avec la frontale.

Chaque relayeur quitte la voiture en fonction de son horaire (prévision) et il est difficile de vraiment dormir, je m’allonge sur une des banquettes arrière et dors en discontinu.

Les relayeurs 2 et 3 courent de nuit avec la frontale.

2016-06-18 19.11.44

dimanche

7h : les premières équipes arrivent (victoire d’un club Finlandais) et nous, nous avons encore 2 relayeurs qui ne sont pas partis…toute la différence avec le haut niveau !

9h : départ en masse pour moi …

11h45: j’arrive après 2h45 de course, marche 1km et saute dans la voiture sale comme un cochon (pas le temps de prendre une douche), mange un peu et direction l’aéroport, notre avion décolle à 16h10 d’Helsinki, il y a encore 2h30 de route, il faut rendre le véhicule, faire le plein d’essence, enregistrer les 2 bagages en soute.. Je prend l’avion en collant avec des sacs plastiques dans les chaussures (elle sont mouillées de la veille). 19h30 à la maison en Haute Savoie.

Le départ est donné à 23h le samedi et les premières équipe arrivent le dimanche matin vers 7h.

Je pars à 9h (départ en masse pour la majorité des équipes). Crachin Breton au départ et une masse de plus de mille coureurs s’élance dans la boue. Mes lunettes sont vite marron et il est difficile de courir tant il y a de monde. Le premier poste est loin et on entre assez vite dans une zone dense. Je contrôle ma direction à la boussole et tout droit en essayant de ne pas tomber.

2016-06-17 10.42.50

ma course: 7e relais de 16.5 km (le plus long)

temps des élites: 1h30 et bibi 2h45 (x1.8 le temps du premier)

Le parcours sur la carte n’est pas le mien! Un exemple (j’avais une autre variation du relais 7)

jukolarelais7

poste 1: je repère la rupture de pente et arrive dans la zone des postes. je tombe sur le poste 93 (le miens est le 94) et modifie la trajectoire.

1 à 2: : pas de problèmes, je traverse le marais, longe la zone profonde et monte sur le relief en restant à droite. Il y a 4 postes dans la zone et ça courre dans tous les sens avec des traces partout. Rester concentré, je tombe tout de suite sur mon poste.

2 à 3: tout droit à la boussole, facile

3 à 4: je contourne par la limite de végétation (vert à ma gauche), sommet, jaune et tout droit. tout va bien,bonne allure.

4 à 5 : premier choix d’itinéraire. Je vais au chemin , passe au premier poste boisson (à ce niveau, les pro vont tout droit) et continue par le chemin, passe au deuxième poste boisson et avant la fin du chemin, pars sur une petite trace ,longe le marais par la gauche en contrôlant avec le petit sommet et les rochers et tombe sur le poste.

5 à 6: un coup de boussole en sortie de poste et direction le lac. Petite erreur en attaque du poste, je tombe sur le sommet à l’ouest, me recale vite et OK.

6 à 7: tout droit,longe le relief par le sud,coupe le sentier et passe sur la zone grise, tombe sur le poste.

7 à 8: tout droit. passe sous la falaise, contourne le sommet avant le poste par le marais avec les falaises sur ma gauche et tombe sur le poste.

8 à 9: tout droit, marais, rocher, monter, OK

9 à 10: choix d’itinéraire.

En lisant la carte je vois 2 choix. L’un par le chemin déjà pris à l’aller, couper au poste boisson pour rejoindre un autre chemin (par la gauche du trait) choix de l’équipe Malung ou plus direct et se caler sur le chemin à droite du trait. Je sors du poste direction l’extrémité du chemin avec la zone jaune (Kalevan Rasti c’est à dire Thierrey Georgiou, même sortie du poste). Puis pour rejoindre le chemin, je passe par les reliefs . Erreur tactique, les pros évitent le relief (du dénivelé en plus) et passent dans les marais en contournant. Je tombe sur le chemin juste avant une intersection, me cale et quitte le chemin pour m’appuyer sur les falaises (idem KR),me dirige vers le marais que je contourne à vue et tombe sur le poste.

10 à 11: tout droit. passe au sommet avant le poste et descend au poste. OK

11 à 12: rejoindre le chemin au plus vite, passe au poste boisson et continue sur le chemin jusqu’au point le plus haut pour le quitter direction les falaises que je longe par le haut pour trouver un passage pour descendre au chemin. passe au sud de la zone hachurée et monte au sommet et tombe sur le poste 76 (erreur) corrige mon erreur et vais rapidement au poste.

12 à 13: tout droit par les buttes. OK

13 à 14: marais , zone grise, poste, OK

14 à 15: (même choix que KR). Je rejoins le chemin au niveau de l’intersection avec la petite trace. je prend la trace dans le vert hachuré le long du ruisseau, me cale sur falaise à gauche et me dirige vers le petit relief. OK

15 à 16: tout droit en passant par la passerelle. encore une zone ou il faut batailler, sauter par dessus les nombreux ruisseaux, sol mou et encombré…OK

16 à 17: je rejoins le chemin et coupe dans la zone jaune passe au poste 165 et vais à mon poste (mieux, il fallait continuer sur le chemin )

17 à 18: tout droit, aller au sommet

18 à 19: poste spectacle, on passe par l’Arena et on monte sur la passerelle. Jusque là, très bonne course. Malheureusement il y avait encore une boucle et là avec la fatigue, je vais enchaîner les erreurs et perdre beaucoup de temps. Je me suis fais plaisir en courant à bonne allure sans grosses fautes et en maîtrisant mon orientation.

Lamoura CO coupe Genevoise et coupe du Jura 4 juin 2016

Une course sur la belle carte de Lamoura avec un terrain technique,cela ne se refuse pas !

lamoura4juin2016

Circuit TL, 6.6 km et 21 postes.

Une bonne course avec des bons choix d’itinéraires, mais malheureusement quelques fautes en fin de parcours (fatigue) et des fautes dues aussi a des sentiers en plus sur le terrain et à une zone modifiée .Un joli parcours ou il fallait chercher les zones les plus courantes sur les longs postes à postes. On pouvait aller vite ,mais il fallait être vigilant.

faute en allant à la 12 , la zone a changé et je cherche le poste.

faute en allant a la 15. je prends un sentier qui n’est pas sur la carte croyant être sur un autre chemin…bon choix d’itinéraire, mais hésitation due au fait que la carte est différente du terrain (manque de confiance).

faute en allant à la 16, mauvaise lecture , je vais vite croyant le poste sur le sentier alors qu’il est juste à coté (trou d’eau): aller retour sur le sentier.

faute en allant à la 17, je cours sur le chemin et rate l’embranchement pour me caler: aller retour sur le chemin.

J’ai encore du mal a rester concentré toute une course et trop de fautes. Dommage, car il y a des moments ou je m’oriente bien.

Le premier en 50′, Jurg en 60′ et moi en 1h23 (Bernie en 1h22 et Marie en 1h18)

Burgerwald course d’orientation vers Fribourg

Course régionale Suisse . Accueil au village ”Le Mouret”, puis navette pour aller dans la montagne.

Un flan de montage avec plein de ruisseaux et, avec les pluies actuelles,de l’eau partout ! Terrain très physique avec un sol encombré, il faut se battre tout le temps, fatiguant. J’abandonne juste avant le poste 8 suite a une grosse erreur (je descends au lieu d’aller au poste). Le premier H50 en 60′. Si on regarde les temps intermédiaires, j’étais dans les temps du premier sauf mon erreur à la 4 (3’30) et 1′ de mieux à la 5. Manque d’entrainement, en sortant de la 7 pour aller à la 6, ma FC oscille entre 165 et 170: j’étais dans le rouge …d’où la grosse faute. Ma trace GPS montre que j’arrive en dessous du poste 8 à l’intersection du chemin et du layon…et je descends le layon au lieu de monter au poste, je croyais être nettement au dessus du poste (projet), mais je n’ai pas tenu la courbe, je suis trop descendu.

burgerwald5juin2016