3 jours de Bourgogne 2016 de course d’orientation

Du 26 au 28 mars 2016, les 3 jours de Bourgogne .

1ere étape, Moyenne distance.

Un peu d’allergie au départ. Je pars lentement. Bonne course sans grosses fautes, mais un peu lent. FC moy 164 et FC max 179 avec 4.42km et +135m (3.9 km et +90m annoncé). résultat 8e en 30’27 (le premier Pourre en 26’25)

Carte avec ma trace (fichier quick route) : 3 jours bourgonne2016etape1

2eme étape: longue distance (5.9 km et +280m annoncé)

Enfin de bonnes sensations, j’ai pu accéléré en fin de course…et faire une grosse faute au poste 14 (j’ai manqué de confiance . J’allai droit sur le poste quand soudain un doute et je reviens en arrière, cherche pour finalement revenir au point de départ. le poste était juste devant moi). dommage sinon très bonne course.FC moy 161 et FC max 74. 7.1 km et +381 m. résultat: 7e en 51′ (le premier Villar en 46’42).

3 jours bourgogne2016etape2

3eme étape : longue distance (7.1 km et +280m annoncé)

Dès le départ, pas de jambes, fatigue (il y avait du vent apportant des pollens ?). C’était aussi le 3e jour de course. Bref une mauvaise course avec des fautes . Dès le départ je suis dans le rouge et je manque de lucidité. je subis tout le long ! Une première faute en montant à la 4. Je sors du poste 3 en empruntant le chemin, intersection des chemins puis muret…mais je quitte le chemin avant le muret (?) et cherche le poste (à droite du poste 4). En descendant au poste 7, je tombe sur une place à feu à gauche du poste, vais au poste et là en vérifiant mon numéro de poste, je lis le suivant (poste 8), je ne comprend plus, descends , cherche et remonte au poste (absence totale de lucidité et grosse perte de temps). FC moy 157 et FC max 171 avec 8.97 km et +381 m. Résultat: 15e en 1h11 (le premier Schaffner un Suisse en 58’14). Au général je finis 9e et le premier Villar.

Bilan, des terrains très rapides et de belles cartes. Des forêts propres au sol, une bonne visibilité (début de saison, pas de feuilles aux arbres) . Au niveau technique, peu de choix d’itinéraire difficile (sur les longues distances) et une maîtrise de l’azimut (boussole) nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *