Course d’Orientation Nationale dans le Jura Suisse

2 et 3 Septembre 2017
Le samedi moyenne distance dans le Jura Suisse. le centre de course est à Fleurier dans le val de Travers. Du centre de course, des navettes nous amènent en forêt. Organisation parfaite (ANCO association Neuchâteloise de course d’orientation) on court sur la carte de la finale des championnats du monde vétéran 2010. Très beau terrain, très belle carte.

4.6 km et +140 m le samedi avec 16 postes. A mon GPS, 5.3 km et +132m (fc moy 164 et fc max 173). Le premier en 30′ et moi en 43′ avec une grosse faute à la 11. Il faut être capable de s’orienter à grande vitesse en utilisant au mieux les chemins et sentiers.

Le dimanche longue distance (7 km et +280 m avec 18 postes). A mon GPS 10.3 km, +348m et fc moy 153 (max 170)

1514 coureurs, la catégorie avec le plus grand nombre de coureurs: H50 (homme de 50 à 54 ans ) et 97 orienteurs (ma catégorie).

Le premier en 59′ Dominick Humbel… et moi en perdition, avec 4 fautes énormes. Le terrain est difficile, le sol est encombré de branches avec des rochers, des trous, il faut donc utiliser au maximum les chemins.

Tout de travers dans le Val de Travers… à coté de mes pompes. Deux fois je me trompe de sentier à une intersection, des erreurs de débutant.

1er Mai 2016 Prémanon

premanon1mai2016

Tout est blanc, neige et froid !

Une erreur en allant a la balise 1, pas compris ! Début difficile, tout est blanc et il faut s’habituer. Nouvelle erreur à la balise 3 . Une seule grosse erreur à la balise 9 qui me coûte 9′ sur le meilleur temps. En fait je passe au niveau de la balise, mais la jupe est repliée et posée sur le bord du trou..je ne l’ai pas vue !

télécharger la carte Quickroute avec ma trace :    premanon1mai2016

2016-05-01 10.16.42

 

 

 

Relais interclub à La Darbella (Jura)

Samedi 3 octobre 2015,dans le cadre de la coupe Genevoise, un relais interclub organisé par le club O’Jura. Le relais technique comprend 3 relayeurs. On commence par un circuit moyen technique, puis facile technique et enfin le technique long.

N’ayant pas d’équipe, je me motive pour faire les 3 parcours à la suite, histoire de m’entrainer. Finalement Julien V fera le relais du milieu.

Première boucle : départ en masse. Julien part devant et personne ne ne reverra avant l’arrivée ! Sans échauffement, mauvaise sensations physiquement et en plus je fais 3 fautes.

Pour le dernier relais, je pars en deuxième position avec Marie V juste derrière moi. Elle me rattrape à la 6. J’essaye de ne pas la gêner et de faire ma course. On arrivera quasiment ensemble. Marie et son équipe gagne le relais pour le CERN.Enfin de bonnes sensations physiquement!

relais interclub3octobre2015LaDarbella

Course Orientation, Col de la Faucille, Coupe Genevoise

Samedi 5 septembre 2015, première étape de la coupe d’automne du challenge Genevois.

carte col de la faucille 5 septembre 2015

Tous les samedis, le club du CERN organise des courses d’orientation populaires en collaboration avec le club O’Jura. Le principe est de simplifier l’organisation en proposant 5 parcours. Le plus difficile techniquement et le plus long : le TL (technique Long) sur lequel je cours. On ne court pas par catégorie d’âge comme dans les courses fédérales.

7° en arrivant au col (un peu plus de 1300 m). A l’arrivée de la course (un passage à plus de 1500 m) j’avais les doigts gelés.

1h08 de course pour 5.3 km et +300m de dénivelé. FCmoy 165, FC max 174, distance réelle 7.6 km et +326 m de dénivelé.

poste 1: j’arrive un peu en dessous, mais OK

1 à 2: je rejoins le sentier et attaque au niveau de la route, OK

2 à 3: je choisis de rester à flan,sachant que derrière le poste il y a une ligne d’arrêt avec le rentrant. J’arrive un peu plus haut que le poste dans le rentrant et descend au poste.

3 à 4: une faute. Je rejoins la ligne à haute tension et choisis d’attaquer le poste depuis le pylône…mais je me trompe de pylône et me retrouve au dessus du poste (sentier), perte de temps.

4 à 5: OK

5 à 6: mauvaise sortie de poste et perte de temps. Je choisis de passer à l’est du trait. Je trouve le poste facilement, mais mon choix d’itinéraire laisse à désirer. Je marche beaucoup dans la montée.

6à7:OK

7 à 8 : OK

8 à 9: OK

9 à 10: je choisis un itinéraire un peu long, mais sûr. Je prends le chemin jusqu’à la ligne à Haute tension continue sur un sentier et remonte par un rentrant qui m’amène au poste. Je marche beaucoup dans la montée .

10 à 11 : OK

11 à 12: OK

12 à 13: OK

13 à 14: petite perte de temps, je tombe sur le chemin croyant être déjà sur la route…hésitation. Sinon je trouve le poste facilement.

14 à 15: OK

15 à 16: descendre la piste de ski alpin…tout dret dans l’pentu !

Bilan: Une seule grosse faute

Course d’orientation à Lamoura

8 novembre 2014, Coupe Jurassienne de course d’orientation à Lamoura

Après 3 semaines de repos complet, je ne résiste pas à l’appel d’une course d’orientation sur un terrain magnifique et très technique. Un grand soleil, une belle carte et un peu de neige au sol.
Un parcours tracé par François Gonon (médaillé de bronze en relais au dernier championnat du monde en Italie et nouvel entraîneur de l’équipe Suisse). Circuit TL 5.9 km
Je fais une faute à la une (2′), je rate un embranchement de chemin, puis après un sans faute , certes à une allure très lente vu ma forme (1h11 au final). Une FC moyenne de 169 avec un pic à 180 alors que je n’allais pas vite qui traduit un manque d’entrainement.
Le plus important, je me suis fait plaisir .
Marc Lauenstein ( 2 fois médaille d’argent au championnat du monde Longue distance de course d’orientation en 2005 et 2006 et vainqueur de la course Sierre Zinal en 2013) gagne en 40’56…
Plus d’information sur le site du club O’Jura
lien vers la carte sans trace
lien vers la carte avec ma trace
téléchargement du fichier quickroute de la carte avec ma trace

Week-end o’Jura juin 2014

3 courses d’orientation début juin avec des courses nationales franco-Suisse

le 29 mai, course moyenne distance de 4.3 km sur la carte ”Les Marais”

les-2Bmarais-2Bjuin-2B2014très bonne course, pas de faute et au final 39′ (le premier en 35′) et une 4e place (3e français)

samedi 31 mai, course à Longchaumois sur la carte ”Bois de la Chaites” , MD de 3.5 km et + 110 m .Championnat nationale moyenne distance pour les Suisse(MOM).
Les courses française et suisse étaient séparées.
Une mauvaise course pour moi, je suis parti trop vite ( FC moy 167 et 181 max) dans un mauvais rythme. Une course avec beaucoup d’approximations et une grosse faute à la 12 (4′). Au final une 8e place en H50.

Longchaumois-2BMD-2Bjuin-2B2014
le dimanche 1er juin, course nationale longue distance 6.2 km et + 220 m

FC moy 162, FC max 179, distance réelle 7.96 km et + 249 m
Bonne course avec 3 fautes. une erreur en allant à la 1 (je remonte en rentrant croyant être sur le chemin qui monte au poste boisson). Une seconde erreur en allant de la 2 à la 3,je plie ma carte et fais comme si j’allais de la 3 à la 4 : je dois me recaler à la clairière. Une erreur dans le cercle à la 6 : je sais ou je suis et je suis surpris de ne pas trouver le poste, j’étais un peu trop au nord .
Au final une 2e place en 1h10 (Benoit est premier en 1h09)Longchaumois-2Bcourse-2Bnationale-2BLD-2Bjuin-2B2014lien vers article de Christophe Vuitton, CO mag n°123 aout/sept 2014 page 1
lien vers article page 2
lien vers page 3

Ski de fond classique “Les Belles Combes” dans le Jura.

Dimanche 12 janvier 2014: course de classique “Les Belles Combes” dans le Jura.

En raison du faible enneigement, la course est modifiée. On passe à 38 km avec deux boucles de 19 km avec un départ et une arrivée à Lajoux.
Je débute le classique depuis deux ans et cette année pour toute préparation j’ai fait 5 km de classique. De plus je n’ai jamais farté en condition chaude (température au dessus de zéro degré).
Dès que je pose les skis sur la neige, je comprends qu’il y a un problème. Je ne glisse pas, même en descente !
Les cristaux de neige restent sur le fart. Je n’ai pas le choix, il faut prendre le départ.
Je me met en dernière ligne et dès la première côte je dois attendre que la meute avance. Pas de problème d’accroches en montée, je colle à la piste. Une fois au sommet, j’anticipe le plaisir que je vais avoir de descendre à fond pour revenir à Lajoux… et là, stupéfaction, je dois pousser sur les bâtons pour glisser. Tout le monde me double dans la descente.
Mon objectif était de finir, c’est chose faite en 2h45 et sans fatigue (FC moyenne 150). Question fartage j’ai tout à apprendre !
Une bonne soupe, des patates avec du bleu fondu, une bière blanche du Jura et il faut rentrer sous un soleil d’été (ma voiture affiche 19° au soleil). Dans la descente du col de la Faucille je rentre dans la nappe de brouillard qui recouvre la vallée.